ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Parlement européen Critiqué pour son populisme... Le parti homophobe de Viktor Orban quitte le groupe PPE. Revue de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Parlement européen Critiqué pour son populisme, le parti homophobe de Viktor Orban quitte le groupe PPE

Parlement européen Critiqué pour son populisme, le parti homophobe de Viktor Orban quitte le groupe PPE

Jeudi 04 mars 2021 à 17h41
Catégories : EUROPE, Revue de presse

Le Fidesz, parti foncièrement homophobe du Premier ministre hongrois Viktor Orban, quitte le groupe du Parti populaire européen (PPE, droite, démocrates chrétiens) au Parlement européen, ont rapporté mercredi plusieurs médias pro-gouvernementaux en Hongrie.
 
Il a pris ainsi les devants, alors qu'un vote des eurodéputés PPE était prévu mercredi à Bruxelles sur une réforme des statuts, permettant la suspension ou l'exclusion de délégations entières, et non plus seulement de parlementaires individuellement.
 
Viktor Orban avait dénoncé des dispositions "taillées sur mesure" pour sanctionner les membres du Fidesz, dans une lettre adressée dimanche au président du groupe parlementaire, l'Allemand Manfred Weber. Si elles sont adoptées, avait-il prévenu, "le Fidesz quittera le groupe".
 
Ce départ, s'il est confirmé, mettrait fin à un feuilleton de plusieurs années: l'exclusion du Fidesz a été réclamée plusieurs fois au sein du PPE, en raison de ses virulentes prises de position anti-Bruxelles et de mesures jugées attentatoires aux droits fondamentaux, et notamment la politique ouvertement homophobe croissante menée par le Premier ministre.
 
Viktor Orban dirige son pays d'une main de fer depuis plus de dix ans, restreignant la liberté de la presse et l'indépendance du pouvoir judiciaire, ce qui lui a valu des critiques même au sein du PPE, le groupe de droite au parlement.
 
En outre, les militants des droits humains ont critiqué la position anti-tsigane et extrêmement hostile du gouvernement aux LGBTI. Orbán, par exemple, a fait adopter un amendement constitutionnel l'année dernière pour ne plus reconnaître les personnes trans. Dans le même temps, les couples de même sexe ont été interdits de mariage et d'adoption.
 
Le parti hongrois est déjà suspendu sine die depuis mars 2019 du PPE, première famille politique de l'UE.
 
Depuis lors, le Fidesz n'a plus le droit de participer aux réunions du PPE, est privé de ses droits de vote et ne peut pas présenter de candidats à des postes en interne. Sa dizaine de députés fait en revanche toujours partie du groupe parlementaire.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2021
agence web