ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Match PSG-OM Des banderoles homophobes déployées à Paris par des supporters du PSG ni revue de presse LGBT, articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Match PSG-OM Des banderoles homophobes déployées à Paris par des supporters du PSG

Match PSG-OM Des banderoles homophobes déployées à Paris par des supporters du PSG

Mardi 15 septembre 2020 à 10h28
Catégories : FRANCE, Revue de presse

Des banderoles homophobes ont été déployées dans la nuit de samedi à dimanche en plein Paris par des supporters du PSG avant le match qui opposait le club parisien à l'OM.
 
Le collectif d'alerte sur l'homophobie dans le foot Rouge direct a dénoncé des banderoles sexistes et homophobes déployées par des supporters du PSG avant la rencontre contre l'OM qui se tenait dimanche.
 
"PSG-OM : 9 ans de sodomie", pouvait-on lire sur la plus exposée sur le pont Bir-Hakeim à proximité de la Tour Eiffel.
 
Fier de ce caliquot, le Collectif ultras Paris (CUP), le plus important groupe de fans du PSG, en a publié une photo sur Twitter.
 
Devant le Moulin Rouge, les supporters ont déployé une autre banderole tout aussi vulgaire et injurieuse "OM : la pute qui suce toute l'Europe et qu'on baise tous les ans".
 
"Les actes de ces ultras sont d’une gravité et d’une violence insupportables. Ils doivent être sanctionnés", a déploré le porte-parole de Rouge Direct.
 
Le collectif envisage de porter plainte contre ces banderoles. "On est les seuls à le faire. Pourquoi la mairie ne le fait pas ? Le PSG, l'OM, les instances du football devraient réagir !", déplore-t-il auprès de Têtu.
 
Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH), a estimé pour sa part que "le foot français mérite tellement mieux que des insultes !".
 
Lors du match de mars 2019, la ministre des Sports Roxana Maracineanu, présente au stade, avait qualifié d'"inadmissibles" certains chants parisiens.
 
Des refrains assimilant les Marseillais à "des rats", des "pédés" ou des "enculés" avaient alors été entendus.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2020
agence web