ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : SUISSE BERNE Son père tente de le tuer parce qu'il est gay, revue de presse LGBT encore articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  SUISSE BERNE Son père tente de le tuer parce qu'il est gay

SUISSE BERNE Son père tente de le tuer parce qu'il est gay

Jeudi 24 octobre 2019 à 21h43
Catégories : EUROPE, Revue de presse

Un ado de 17 ans raconte avoir échappé de justesse aux coups de couteau portés par son père, il y a six mois, dans le canton de Berne. Il porte de lourdes séquelles.
 
«Il a crié: tu es homo? tu es homo? et il a passé la lame sur ma gorge.» Le quotidien «20 Minuten» a recueilli le témoignage de Seran (nom d’emprunt), un apprenti de 17 ans qui raconte avoir été réveillé par son père armé d’un couteau, un matin. Cette tentative de meurtre, aux allures de «crime d’honneur» se serait produite il y a six mois, dans un village du canton de Berne.
 
Se défendant à coups de pieds et de mains, l’ado serait parvenu à s’échapper, sautant par le balcon, alors qu’il était grièvement blessé au cou, mais aussi sur tout le haut du corps. Des voisins ont alors appelé une ambulance et la police. «Heureusement, il a manqué la carotide, mais la trachée a été sérieusement blessée, explique Seran. J’ai dû être placé en coma artificiel.»
 
La police cantonale a confirmé que le père avait été arrêté et placé en détention.
 
«Plus libre»
 
Issu d’une famille d’origine irakienne, Seran tente à présent de se reconstruire dans un nouveau logement, loin de ses proches, même s’il maintient le contact avec sa mère, qui a «honte de ce qui est arrivé».
 
Il vit aujourd’hui seul avec de lourdes séquelles physiques – de profondes cicatrices – et psychologiques. Il ignore encore comment son père a eu connaissance de son homosexualité, qu’il a longtemps veillé à dissimuler. Plus maintenant. Il songe à venir en aide à d’autres jeunes d’origine arabe ou musulmane qui vivraient des situations semblables à la sienne. Seran confie même qu’il se sent «plus libre» qu’avant l’agression: «Je me suis caché assez longtemps. C’est fini maintenant.»
 


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web