ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Nouvelle-Zélande Dix pour cent des députés néo-zélandais sont LGBT dans le nouveau parlement... Revue de presse LGBT. Articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Nouvelle-Zélande Dix pour cent des députés néo-zélandais sont LGBT dans le nouveau parlement

Nouvelle-Zélande Dix pour cent des députés néo-zélandais sont LGBT dans le nouveau parlement

Mardi 20 octobre 2020 à 10h20
Catégories : MONDE, Revue de presse

Après l'écrasante victoire électorale de la première ministre travailliste Jacinda Ardern, la Nouvelle-Zélande a le parlement le plus LGBT du monde.

La Nouvelle-Zélande est le pays comptant le pourcentage le plus élevé de députés ouvertement LGBT au monde.
 
Selon le NZ Herald, douze des 120 députés de la Chambre des représentants de Wellington seront membres de minorités sexuelles après les élections générales de samedi - mais il n'y a pas de personne transgenre parmi les députés élus.
 
Le grand gagnant de l'élection a été le Parti travailliste de la Première ministre favorable aux LGBT, Jacinda Ardern, qui a obtenu 49,2% des voix (plus 12,3%). C'est la première fois qu'un parti remporte la majorité absolue des sièges depuis l'introduction de la représentation proportionnelle en 1996, et le parti travailliste a obtenu le résultat le plus fort en un demi-siècle.
 
Le "Parti national" conservateur de la chef de l'opposition Judith Collins est en deuxième position avec 26,8% (moins 17,7%), suivi par le libéral de droite ACT avec 8,0% et les Verts avec 7,6%. Tous les autres partis ont échoué à la barre des cinq pour cent, mais le parti maori a pu remporter un mandat direct.
 
Selon les résultats préliminaires des élections, un total de huit députés travaillistes homosexuels et quatre députés LGBT verts ont rejoint le parlement neé-zélandais.
 
Parmi ces nouveaux et anciens députés, figure la travailliste Louisa Wall qui fait un retour au parlement. On lui doit la loi ouvrant le mariage aux couples de mêm sexe en 2013.
 
La Nouvelle-Zélande est désormais considérée comme l'un des pays les plus favorables aux LGBT au monde. L'homosexualité masculine y a été interdite jusqu'en 1986. En 1993, cependant, le pays a voté une interdiction complète de la discrimination contre les homosexuels et les transgenres.
 
En 2002, des lois contre les crimes de haine commis en raison de l'homophobie ou de la transphobie se sont ajouté à l'arsenal législatif protégeant les personnes LGBT. Depuis 2005 il existe des partenariats civils enregistrés, et depuis 2013 le mariage pour tous.
 
Une loi sur les transgenres progressiste a été bloquée au cours des trois dernières années par le parti populiste de droite New Zealand First, qui dirigeait avec les travaillistes et les Verts - mais ce parti est tombé samedi de 7,2 à 2,7%.
 
Pendant la campagne électorale, la Première ministre avait promis d'interdire les prétendues "thérapies de conversion" en cas de victoire électorale.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2020
agence web