ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Revue de presse LGBT, articles de presse LGBT encore Média gay.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Mémorial homo: un déporté homosexuel retrouvé

Mémorial homo: un déporté homosexuel retrouvé

Jeudi 19 juin 2008 à 00h00
Catégories : EUROPE, FRANCE, Revue de presse

 À l'inauguration du monument de Berlin, aucune victime homo du nazisme n'était présente. Un Allemand vivant en France vient de se manifester.
 
  C'était le grand regret des officiels en inaugurant à Berlin le monument en mémoire des victimes homosexuelles du nazisme (photo, lire Quotidien du 28 mai): "L'événement intervient si tard qu'aucune victime n'est encore vivante pour y assister", s'était désolé le ministre de la Culture, Bernd Neumann. C'était sans compter sur Rudolf Brazda. Lorsqu'il a entendu les reportages sur l'inauguration du Mémorial homo, depuis la France où il vit désormais, il a pris contact avec la Fédération allemande gay et lesbienne (LSVD) pour donner signe de vie. Et Rudolf Brazda n'est peut-être pas le seul survivant, parmi les anciens déportés pour homosexualité: "Personne n'a investi le temps et l'argent pour tenter de retrouver ceux qui ont survécu", explique le porte-parole de la LSVD, Alexander Zinn, à Têtu. "On ne connaît donc que les personnes qui se sont manifestées." Âgé de 95 ans, Rudolf Brazda a été déporté pour homosexualité par les nazis et emmené au camp de concentration de Buchenwald. La LSVD a fait des recherches et authentifié son témoignage. Cet Allemand, originaire de Tchécoslovaquie, a survécu à la déportation puis, après la Libération, s'est installé en France en suivant un ami hétérosexuel originaire de cette région qu'il avait rencontré à Buchenwald et avec lequel il s'était lié d'amitié. "Il a ensuite vécu 35 ans avec son compagnon, en France, avant que celui-ci décède, il y a six ans", explique Alexander Zinn, qui s'est rendu à la rencontre de Rudolf Brazda la semaine dernière. Rudolf Brazda était donc absent de la précédente cérémonie, mais il sera à Berlin pour le départ de la gay pride, samedi 28 juin. Il prendra part à un hommage spécial aux victimes homosexuelles du nazisme, organisé autour du Mémorial, ainsi qu'à une conférence sur l'histoire de la persécution des homosexuels par les nazis.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2020
agence web