ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Revue de presse LGBT. Articles de presse LGBT ou Média gay.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Face aux menaces, le kiss-in parisien déménage à Saint-Michel

Face aux menaces, le kiss-in parisien déménage à Saint-Michel

Jeudi 11 février 2010 à 00h00
Catégories : FRANCE, Revue de presse

Des catholiques extrémistes avaient menacé de perturber l'événement, prévu dimanche devant la cathédrale Notre-Dame. Les organisateurs ont donc décidé de déplacer le happening.
 
Le principe du kiss-in ne change pas : à 14h pile, les couples homos (et hétéros) échangent un baiser pendant cinq minutes.
 
Quelques jours avant le kiss-in parisien, initialement prévu sur le parvis de Notre-Dame, l'appel de quelques groupuscules religieux à «défendre» la cathédrale a conduit les organisateurs à déplacer l'événement à quelques centaines de mètres, devant la fontaine Saint-Michel.
 
Ces appels à l'interdiction du kiss-in ont été diffusés sur des sites comme Chrétienté.info (sous-titré «coopérateurs de la Vérité») ou E-deo («Portail de la réinformation»). Ils évoquent un rassemblement organisé par des «extrémistes homosexuels», qui «sonne comme une provocation, la provocation de trop». On y trouve même des extraits de l'interview accordée par l'organisateur du kiss-in parisien à TÊTU le mois dernier. «On ne craint pas les réactions hostiles», disait Arthur Vauthier. Une phrase que les sites religieux veulent faire passer pour un message va-t-en guerre. Sauf que c'est tout le contraire puisqu'Arthur évoquait au contraire le caractère pacifique de la manifestation. «Quand bien même il y aurait des gens pour nous insulter, tant pis, on s'embrasse et puis on s'en va» ajoutait-il. Aucun appel à la provocation ou à l'affrontement.
 
«Une annulation aurait été inacceptable»
Des intentions pacifiques que les organisateurs du kiss-in réaffirment dans un communiqué où ils indiquent que le happening aura finalement lieu devant la fontaine de la place Saint-Michel. «La préfecture de police nous a vivement conseillé d'annuler l'événement, prétextant qu'elle craignait des actes de «violence grave», et nous alertant sur la difficulté qu'elle aurait à assurer notre sécurité ce jour-là» indiquent-ils.
 
«Une annulation aurait-été inacceptable», expliquent les organisateurs: «Si les catholiques "traditionalistes" peuvent faire reculer le gouvernement en matière de lutte contre la discrimination à l'école en demandant l'interdiction du court-métrage Le Baiser de la lune, pourront-ils dire également: "Nous avons empêché les homosexuels de s'embrasser dans les lieux publics"?» La question est effectivement d'actualité.
 


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2020
agence web