ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : ADHEOS dépose plainte contre les agissements et propos homophobes de Djamel Boumaaz. Revue de presse LGBT, articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  ADHEOS dépose plainte contre les agissements et propos homophobes de Djamel Boumaaz

ADHEOS dépose plainte contre les agissements et propos homophobes de Djamel Boumaaz

Lundi 23 mai 2016 à 17h07
Catégories : ADHEOS, Communiqués de presse

La ville de Montpellier a pris l’initiative, dans le cadre de la journée Mondiale du 17 mai consacrée à la lutte contre l’homophobie, de hisser sur un mat devant l’hôtel de Ville le drapeau aux couleurs arc-en-ciel (rainbow flag) symbole depuis 1979 de la communauté homosexuelle et de la lutte contre les comportements et violences homophobes.
 
M. Djamel BOUMAAZ, élu avec le FN et désormais sans étiquette au conseil municipal de Montpellier, a cru bon, après avoir convoqué la presse, notamment le Midi Libre, qui a pu assister à la mise en scène et filmer l’événement, de retirer et d’enterrer ce drapeau, afin de, selon ses dires, d’alerter l'opinion publique sur le lobby LGBT, sur ce qui se passe à la mairie de Montpellier. « Ces lobbies sont en train d'infiltrer nos institutions, nos collectivités, nos écoles et bientôt nos crèches », lance Djamel Boumaaz face à la caméra.
 
Selon lui, ce qui se passe à Montpellier est très grave. « Le maire en juin dernier a signé la Charte de la LGBT, charte qui constitue à lutter contre toutes les formes de discriminations et notamment sur celle de l'orientation sexuelle, voire déviance sexuelle. », insiste l'élu.
 
Enfin, M. Djamel Boumaaz - armé de sa pelle - a désespérément tenté de creuser un sol sec particulièrement récalcitrant pour enterrer l'étendard arc-en-ciel. C'est finalement en recouvrant le drapeau de touffes d'herbe que l'élu terminera, essoufflé par son vain effort : « J'invite le maire à retrouver ici son drapeau, qui certes n'est pas enterré mais bien camouflé, et surtout bien à sa place ».
 
Pour l’association ADHEOS, de défense des droits des personnes LGBT ( Lesbienne, Gay, Bisexuel, Transsexuel), il ne fait pas de doute que l’action de cet élu, mûrement réfléchie et organisée, a pour objet et pour effet de provoquer à la haine et la violence envers les homosexuel(le)s ou personnes réputées comme telles.
 
Pour ADHEOS, cette manifestation et les propos homophobes publics l’accompagnant, ne peut qu’encourager, et même justifier les actes de violences envers les homosexuels, qui ne sont que trop nombreux, à l’école, dans la rue, en famille et ailleurs…
 
Aussi, l’association ADHEOS ayant pris connaissance des agissements et propos homophobes de M. Djamel Boumaaz, a déposé plainte auprès du procureur de Montpellier pour provocation à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle.
 
 
  • Source : Communiqué de presse d'ADHEOS,
    Le Président, Frédéric HAY


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web