ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Sénégal : pas de trève des confiseurs sur le front de l'homophobie... Revue de presse LGBT et articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Sénégal : pas de trève des confiseurs sur le front de l'homophobie

Sénégal : pas de trève des confiseurs sur le front de l'homophobie

Mercredi 30 décembre 2020 à 02h29
Catégories : MONDE, Revue de presse

Dans le contexte presque totalitaire de Touba au Sénégal, ville-sainte des Mourides, quadrillée par des dahiras islamiques et des milices religieuses, où la délation est encouragée ; une nouvelle arrestation d’un jeune homosexuel présumé est intervenue hier, en ce 28 Décembre 2020. Il s’agit de la trente-septième personne arrêtée au Sénégal depuis le mois de Septembre en raison de son orientation amoureuse présumée.
 
Safinatoul Amane est une police religieuse quasi-officielle à Touba, dont l’existence pousse les habitants jour après jour, à dénoncer chaque fois plus leurs voisins, afin de manifester ainsi leur vertu et d’échapper eux-mêmes à d’éventuelles arrestations arbitraires, souvent pour des motifs absolument véniels.
 
Dans des circonstances qui restent encore à déterminer, un jeune gay présumé d’une vingtaine d’année a été pris à partie par une foule haineuse et très agressive à Touba. Dans une vidéo, on peut même voir qu’il est bousculé et insulté par les habitants du quartier de Ndamatou, avant d’être amené au commissariat.
 
Selon certaines sources, d’autres personnes en lien avec ce jeune homme seraient activement recherchés par les autorités et la population de Touba. Sur place, les esprits continuent de s’échauffer, d’après nos renseignements.
 
Amer, Souleymane Diouf (pseudonyme), un des porte-paroles du Collectif Free s’exprime : « le collectif tient à souligner que le jeune tabassé délibérément par les résidents de Ndamatu à Touba, a juste été ciblé en raison de son identité de genre ».
 
Diouf ajoute, inquiet, « encore une fois, même en cette fin d’année 2020 et malgré les difficultés du quotidien qui éprouvent les sénégalais, les islamistes eux ne désarment pas sur le front de l’homophobie ».
 
Les medias et organisations souhaitant s’adresser au Collectif Free peuvent nous écrire à l’adresse suivante : senegalcollectiffree@gmail.com .


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2021
agence web