ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Tout un village soutient son prêtre gay-friendly menacé d'excommunication, revue de presse LGBT. Articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Tout un village soutient son prêtre gay-friendly menacé d'excommunication

Tout un village soutient son prêtre gay-friendly menacé d'excommunication

Mercredi 25 janvier 2017 à 18h24
Catégories : EUROPE, Revue de presse

Un prêtre italien a été convoqué par son évêque pour s’expliquer sur ses positions pro-LGBT. L’extrême droite demande son excommunication.
 
Don Giulio est un prêtre italien de 47 ans qui officie dans la paroisse de Bonassola, dans la région Ligurie au nord-ouest de l’Italie. Dimanche, chose peu commune, son église était pleine à craquer lors de la messe. Une bonne partie du village s’était en effet déplacée pour soutenir son prêtre. Même le maire de la commune est venu apporter son soutien à Don Giulio. Ce dernier avait récemment été convoqué par l’évêque de Spezia-Sarzana-Brugnato, Luigi Ernesto Palletti, pour un rappel à l’ordre. Ses positions favorables aux « familles arc-en-ciel » ainsi qu’aux unions civiles sont dans le collimateur de sa hiérarchie ecclésiastique.
 
En outre, Don Giulio a signé une pétition du collectif Rainbow, il y a de cela une dizaine de jours. Il souhaitait protester contre la volonté de la droite locale (Forza Italia) de mettre en place un portail « anti-genre » dans les écoles de la région. Soutenue par le président de la région Ligurie, Giovanni Toti, cette proposition vise à combattre la soit-disant influence de la théorie du genre. Pour ce faire, Forza Italia propose de dénoncer les professeurs qui enseigneraient une telle « théorie » aux enfants, via un portail dédié ou un numéro de téléphone. Une initiative adoptée en Lombardie par le parti d’extrême droite la Ligue de Nord.
 
Don Giulio dénonce « une chasse aux sorcières » et explique qu’il « est important que l’école enseigne les différences et combatte l’homophobie dès la plus tendre enfance ». Le prêtre a d’ailleurs échangé sur la question avec ses paroissiens via un groupe WhatsApp qui réunit de nombreux habitants du village.
 
Un conseiller municipal du parti d’extrême droite Frères d’Italie a, quant à lui, appelé à l’excommunication du prêtre. Et de rappeler que ce dernier avait également salué le premier couple homosexuel à s’être marié dans la commune de Bonassola. Toutefois, il semble peu probable que Don Giulio soit excommunié. De son propre aveu, sa rencontre avec l’évêque s’est déroulée dans un climat « pacifique », comme le rapporte Il Corriere della Sera. Le prélat qui avait fait part de sa « consternation et son étonnement » a rappelé l’Amoris Laetitia du pape François pour exprimer son désaccord sur les positions pro-LGBT de Don Giulio. En effet, cette exhortation apostolique portant sur « l’amour dans la famille » ne saurait tolérer que les unions civiles soient assimilées au mariage chrétien homosexuel. 


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2022
agence web