ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : PMA pour toutes Les associations LGBT saluent le projet de loi mais formulent réserves et critiques. Revue de presse LGBT et articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  PMA pour toutes Les associations LGBT saluent le projet de loi mais formulent réserves et critiques

PMA pour toutes Les associations LGBT saluent le projet de loi mais formulent réserves et critiques

Vendredi 26 juillet 2019 à 08h12
Catégories : FRANCE, Revue de presse

Attendu depuis près de deux ans, le projet de loi élargissant la PMA aux couples de femmes, présenté mercredi 24 juillet en conseil des ministres, est salué comme "allant dans le bon sens" par les organisations LGBT, mais plusieurs dispositions suscitent des réserves ou des critiques sérieuses.
 
"Force est de constater que la copie est à revoir sur la filiation", souligne ainsi SOS homophobie.
 
L'organisation salue la décision d’étendre la prise en charge de la PMA par la sécurité sociale à toutes les femmes. "Cette disposition va dans le sens d'une justice sociale et de la sécurité sanitaire de nos concitoyennes".
 
Cependant, l'association condamne le "bricolage juridique envisagé pour l’établissement de la filiation des enfants de couples de femmes".
 
"Alors qu’il suffirait d’étendre les dispositions existantes pour les PMA avec tiers donneur déjà encadrées en France, le gouvernement fait le choix de créer un mode de filiation spécifique pour les couples de femmes avec une inscription du mode de conception sur l’acte de naissance de ces enfants, pointe SOS homophobie. Ce faisant, le gouvernement perpétue une logique discriminatoire qui avait déjà conduit certain·e·s à proposer la création d’une union civile pour les couples homosexuels à la place du mariage, tel qu’il existait pour les couples hétérosexuels".
 
SOS homophobie rappelle également que le projet de loi en l’état ne mentionne pas les hommes trans qui peuvent porter un enfant en dépit de la modification de leur sexe à l’état civil, et ne permet pas d’assurer que les enfants des femmes trans pourront être reconnus par leurs deux parents et créé, là aussi, de nouvelles discriminations.
 
GayLib considère également que l’inscription de la déclaration anticipée de filiation sur l’acte de naissance intégral pour les enfants de couples de femmes est "une intolérable stigmatisation".
 
"L’acte de naissance d’un enfant n’est en aucun cas une retranscription de la réalité biologique, mais le premier acte définissant le cadre familial afin de protéger l’enfant par l’établissement de l’autorité parentale", argument l'association.
 
GayLib indique vouloir participer au travail d’amendements qui interviendra lors de la discussion du projet de loi au parlement afin de corriger les mesures contestées.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web