ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Pays-Bas Des thérapies de conversion continuent d'être pratiquées de façon dissimulée, revue de presse LGBT et articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Pays-Bas Des thérapies de conversion continuent d'être pratiquées de façon dissimulée

Pays-Bas Des thérapies de conversion continuent d'être pratiquées de façon dissimulée

Lundi 15 juin 2020 à 22h04
Catégories : EUROPE, Revue de presse

Aux Pays-Bas, au moins 15 praticiens et organisations pratiquent encore des thérapies de conversion pour les jeunes LGBT, selon un rapport du ministère de la Santé néerlandais.
 
Selon un rapport commandé par le ministère de la Santé du pays, au moins 15 praticiens et organisations pratiquent encore des thérapies de conversion sur des jeunes LGBT aux Pays-Bas.
 
Les députés du pays ont demandé des informations supplémentaires sur le sujet en raison de preuves qui leur ont déjà été rapportées selon lesquelles certains jeunes hollandais font toujours face à des thérapies destinées à changer leur identité sexuelle ou de genre.
 
Des chercheurs ont interrogé des jeunes de communautés religieuses sur leurs expériences avec les thérapies de conversion pour le rapport gouvernemental et ont constaté que les pratiques ainsi repérées allaient des sessions hebdomadaires à des conversations individuelles avec des prêtres.
 
Presque tous ces pratiques se présentent comme des traitements de troubles psychologiques (dépression, pensées suicidaires, problèmes alimentaires), de problèmes sexuels, de troubles sociaux et enfin de changements religieux", indique le rapport, d'où la difficulté à les repérer pour ce qu'elles sont en réalité.
 
Un survivant d'une thérapie de conversion a ainsi déclaré à la chaîne de télévision néerlandaise NOS qu'une interdiction de la pratique était peu susceptible d'aider à l'éliminer les thérapies de conversion ainsi dissimulées.
 
"Vous appelez simplement cela traitement pour la dépression et vous n’obtiendrez pas beaucoup de plaintes de la part des victimes, car dans la plupart des cas, c’est quelque chose qu’elles veulent faire", a expliqué ce témoin. Une affirmation confirmé par l'étude.
 
Les thérapies de conversion sont condamnées par de nombreux organismes de santé et psychiatriques à travers le monde.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2021
agence web