ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Nancy Un candidat d'extrême droite condamné pour provocation à la haine homophobe donc revue de presse LGBT encore articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
74, Avenue de Bourgogne
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
50 rue Hergé
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Nancy Un candidat d'extrême droite condamné pour provocation à la haine homophobe

Nancy Un candidat d'extrême droite condamné pour provocation à la haine homophobe

Vendredi 14 avril 2017 à 08h24
Catégories : FRANCE, Revue de presse

Un militant du GUD, candidat du parti de Jean-Marie Le Pen aux élections législatives de 2017 à Nancy, a été condamné à une peine de prison avec sursis et de 5 ans d’inéligibilité pour incitation à la haine homophobe.

Pierre-Nicolas Nups, membre du groupuscule d'extrême droite GUD (Groupe Union Défense) à Nancy, et candidat déclaré aux élections législatives de 2017 pour le nouveau parti de Jean-Marie Le Pen, a été condamné par le Tribunal correctionnel de Nancy vendredi dernier.
 
La justice a prononcé une peine de 6 mois d’emprisonnement avec sursis et de 5 ans d’inéligibilité contre lui pour incitation à la haine homophobe.
 
Il était poursuivi par plusieurs associations LGBT - Inter-LGBT, SOS homophobie, Mousse et Couleurs gaies - pour avoir publié sur la page Facebook du GUD de Nancy en 2013 une vidéo intitulée "On va casser du PD".
 
Dans cette vidéo, un personnage de fiction appelait à "trouver des matraques" pour "casser du PD".
 
Il devra par ailleurs verser 1.000 euros à titre de dommages et intérêts et 1.500 euros au titre de leurs frais de justcice qui s'étaient aux associations constituées parties civiles.
 
"Cette décision est importante. Il s’agit d’un signal fort contre l’expression de tous les discours de haine", a réagi l'association Mousse par la voix de son avocat.
 
Pierre-Nicolas Nups quant à lui parle d'"un jugement illégal", orchestré par "l’Etat confédéré LGBT".
 
Il avait déjà été poursuivi en janvier 2015 par le même tribunal pour avoir déployé une banderole sur laquelle était inscrit "Allez brûler en enfer" lors de la gay pride de nancy en 2014.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2017
agence web