ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Justice Un Roumain condamné en appel à 27 ans de réclusion pour le meurtre d'un expert de Drouot ? Revue de presse LGBT donc articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Justice Un Roumain condamné en appel à 27 ans de réclusion pour le meurtre d'un expert de Drouot

Justice Un Roumain condamné en appel à 27 ans de réclusion pour le meurtre d'un expert de Drouot

Vendredi 01 juillet 2016 à 22h54
Catégories : FRANCE, Revue de presse

La cour d'assises de Seine-et-Marne a condamné jeudi en appel à 27 ans de réclusion criminelle un Roumain qui avait été condamné à 15 ans en première instance pour le meurtre d'un expert en livres anciens, notamment pour Drouot, auprès de qui il se prostituait.
 
"M. Ghintu a été condamné à 27 ans de réclusion criminelle. Il aurait l'intention de se pourvoir en cassation. Les parties civiles peuvent maintenant faire leur deuil", a réagi auprès de l'AFP Me Eric Deslandes.
 
Une peine confirmée par Me Marcel Moutsouka, l'avocat de l'accusé, qui n'a pas souhaité faire de commentaires.
 
La défense, soulignant le doute né de l'absence d'éléments matériels, avait demandé l'acquittement. Mais la cour d'assises de Seine-et-Marne, comme celle de Paris en mai 2014, a estimé que les mensonges et revirements de l'accusé pendant l'instruction, ainsi que ses antécédents judiciaires en Roumanie, où il a deux fois fait de la prison, pour tentative de meurtre puis vols, ôtaient toute crédibilité à ses dénégations.
 
Daniel Ghintu, aujourd'hui âgé de 37 ans, a toujours nié avoir tué Jimmy Drulhon, 65 ans, retrouvé par un ancien compagnon, qui avait les clés de son domicile du chic VIe arrondissement, égorgé nu dans son lit un dimanche soir de mars 2011.
 
Pas de traces d'effraction ni de lutte. L'arme du crime n'a jamais été retrouvée. Mais à partir de l'agenda de la victime, de la téléphonie et de sa carte bancaire, les enquêteurs ont rapidement été sur la piste de "Daniel (Rom)", dont l'expert avait noté la rencontre en février dans un square parisien connu pour être un lieu de rencontres homosexuelles, souvent tarifées.
 
Identifié notamment grâce à des images de caméra de surveillance alors qu'il tentait d'utiliser la carte bancaire de la victime, Daniel Ghintu, ciblé par un mandat d'arrêt international, se présentera de lui-même à la police, à Nice, le 19 juillet. Il a reconnu être allé chez Jimmy Drulhon le jour du crime, avoir eu avec lui une relation sexuelle tarifée, volé ses affaires, mais a toujours assuré l'avoir ensuite quitté bien vivant au jardin du Luxembourg tout proche.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web