ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Etats-Unis Les parents de deux jeunes filles suicidées mettent en cause le harcèlement homophobe. Revue de presse LGBT encore articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Etats-Unis Les parents de deux jeunes filles suicidées mettent en cause le harcèlement homophobe

Etats-Unis Les parents de deux jeunes filles suicidées mettent en cause le harcèlement homophobe

Dimanche 13 janvier 2019 à 11h52
Catégories : MONDE, Revue de presse

Le harcèlement homophobe pourrait avoir contribué au suicide d'une fillette de 11 ans et de sa petite amie, selon le père d'une des fillettes.

Madissen et Sophia, deux jeunes filles de 11 ans, se sont susicidées dans le Dakota du Nord aux États-Unis, en décembre 2017.
 
Toutes deux venaient d’annoncer leur homosexualité à leurs parents, qui avaient bien réagi, quelques semaines auparavant.
 
Madissen Foxx Paulsen s'est suicidée en utilisant le pistolet de son père en décembre 2017 à Devil’s Lake.
 
Sa petite amie Sophia Leaf-Abrahamson, 11 ans, s'est ensuite donné la mort en février 2018, deux mois plus tard seulement.
 
Le père de Madissen, Shane Paulsen, explique qu'il pense que sa fille a été victime de harcèlement de la part de ses camarades pour la relation qu'elle entretenait avec Sophia.
 
La mère de Sophia, Angela Leaf, a également le sentiment "fort" que le harcèlement anti-gay a contribué à la mort des deux jeunes filles.
 
Sophia a été dévastée par la mort de Madissen. Elle ne voulait plus aller à l’école, craignant le jugement des gens sans sa petite copine, explique la maman de Sophia.
 
Les deux parents sont désormais à la recherche d’indices pour expliquer cette tragédie.
 
"Je ne sais pas ce que les parents apprennent à leurs enfants, ni si les professeurs sont assez informés à propos de ces sujets. Il y a un problème dans cette école au niveau du harcèlement et je veux que l’établissement prenne le problème à bras-le-corps", explique Shane Paulsen.
 
"Nous vivons dans une très petite ville", a-t-il encore déclaré. "Ils ont tous voté pour Trump… J’ai beaucoup de bons amis ici, mais ce n’est pas le cas tout le monde dans cette ville. J'entends toujours le mot 'tapette' dans les bars, c'est le leitmoriv pour faire une blague".


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web