ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Espagne Percée du mouvement d'extrême droite homophobe Vox en Andalousie, revue de presse LGBT et articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Espagne Percée du mouvement d'extrême droite homophobe Vox en Andalousie

Espagne Percée du mouvement d'extrême droite homophobe Vox en Andalousie

Jeudi 06 décembre 2018 à 16h10
Catégories : EUROPE, Revue de presse

Jusqu'ici exception politique heureuse en Europe, l'Espagne ne connaissait pas de vague populiste d'extrême droite. Ce n'est plus le cas depuis dimanche et la percée du mouvement Vox - raciste, sexiste et homophobe - au parlement régional d'Andalousie.
 
En entrant en force pour la première fois dans un parlement régional, en Andalousie, l'extrême droite, quasi absente du paysage depuis la mort de Franco, a rebattu les cartes sur la scène politique espagnole.
 
Premier test électoral depuis l'arrivée du socialiste Pedro Sanchez à la tête du gouvernement espagnol en juin, ces élections anticipées dans la région la plus peuplée d'Espagne et fief du parti socialiste, ont provoqué dimanche un "tremblement de terre" qui "change le panorama politique national", juge El Pais, le plus grand quotidien généraliste du pays.
 
Et ce à l'aube d'une année électorale extrêmement chargée en 2019 avec les européennes, les municipales et les régionales le 26 mai, ainsi que de très probables élections législatives dans l'année, Pedro Sanchez dirigeant un gouvernement minoritaire et ne réussissant pas à faire adopter son budget.
 
Né en 2013, Vox, dirigé par Santiago Abascal, est le premier parti d'extrême droite à obtenir des sièges dans un parlement régional depuis le rétablissement de la démocratie à la mort du dictateur Francisco Franco en 1975.
 
Avec 12 députés, il pèsera dans la formation de la majorité parlementaire dans la région méridionale d'Andalousie. Le Parti Populaire (droite) et Ciudadanos (centre droit) n'ont pas exclu une alliance avec Vox.
 
Pedro Sanchez a assuré sur Twitter que "les résultats en Andalousie renforçaient (son) engagement à défendre la Constitution et la démocratie face à la peur".
 
"Nous avons bien reçu le message adressé par les citoyens", a affirmé sur Twitter la présidente socialiste de la région Susana Diaz. "Maintenant il s'agit d'empêcher que le gouvernement d'Andalousie ne soit à la merci d'un parti extrémiste, sexiste, homophobe et raciste", a-t-elle ajouté en soulignant qu'elle allait mener des négociations avec des groupes politiques.
 
"Nous avons cessé d'être une exception en Europe", un continent faisant face à une poussée de l'extrême droite comme en Italie où la Ligue de Matteo Salvini est au pouvoir, souligne Fernando Vallespin, professeur de sciences politiques à l'Université autonome de Madrid.
 
Et, selon les analystes, le phénomène Vox, qui a tiré profit en Andalousie de la démobilisation de la gauche au pouvoir depuis 36 ans dans cette région et de la fragmentation de la droite, va s'amplifier sur la scène nationale.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2018
agence web