ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : CEDH La Russie condamnée pour l'impossibilité de faire reconnaître une relation entre couples du même sexe ni revue de presse LGBT. Articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  CEDH La Russie condamnée pour l'impossibilité de faire reconnaître une relation entre couples du même sexe

CEDH La Russie condamnée pour l'impossibilité de faire reconnaître une relation entre couples du même sexe

Vendredi 16 juillet 2021 à 13h15
Catégories : EUROPE, Revue de presse

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a condamné mardi la Russie car elle n'offre aucun moyen aux couples du même sexe de faire reconnaître leur union, ni mariage ni aucun autre cadre légal.
 
En l'espèce, la requête examinée avait été introduite par trois couples homosexuels. La Cour rappelle que l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme, relatif au droit au respect de la vie privée et familiale, "n'impose pas explicitement aux Etats l'obligation de reconnaître formellement les unions entre personnes de même sexe.
 
Toutefois, il implique la nécessité de trouver un juste équilibre entre les intérêts concurrents des couples de même sexe et ceux de la société dans son ensemble".
 
En 2013, la Russie a introduit une loi contre la "propagande" homosexuelle auprès des mineurs, ce qui a servi de prétexte pour interdire des marches des fiertés et l'affichage de drapeaux arc-en-ciel Depuis 2020, la Constitution russe précise par ailleurs que le mariage est une union entre un homme et une femme, interdisant de fait le mariage homosexuel.
 
"La Cour estime que rien ne justifie que les requérants ne soient pas en mesure de donner une assise juridique à leur union", reprend la CEDH. Celle-ci estime ainsi que faire reconnaître le statut d'un couple "sous une forme autre que le mariage ne serait pas en conflit avec la 'conception traditionnelle du mariage' prévalant en Russie, ni avec les opinions de la majorité auxquelles le gouvernement se réfère, puisque ces opinions ne s'opposent qu'aux mariages entre personnes de même sexe, et non à d'autres formes de reconnaissance juridique".
 
La CEDH estime ainsi qu'en n'offrant aucun moyen légal de faire reconnaître les couples du même sexe la Russie a manqué à ses obligations et violé la Convention européenne des droits de l'homme. La cour estime que la reconnaissance d'une violation de la Convention constitue une satisfaction suffisante et n'a pas octroyé de dommages et intérêts aux requérants.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2021
agence web