ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Canada Les prétendues "thérapies de conversion" de l'homosexualité bientôt interdites. Revue de presse LGBT ou articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Canada Les prétendues "thérapies de conversion" de l'homosexualité bientôt interdites

Canada Les prétendues "thérapies de conversion" de l'homosexualité bientôt interdites

Mardi 10 mars 2020 à 19h01
Catégories : MONDE, Revue de presse

Le gouvernement canadien a présenté lundi un projet de loi visant à interdire les prétendues" thérapies de conversion" visant à changer l’orientation sexuelle des personnes LGBT, sauf pour les adultes consentants.
 
Le texte créerait cinq nouvelles infractions au code criminel canadien en interdisant notamment de faire subir à un mineur une telle "thérapie", au Canada ou à l’étranger.
 
En vertu du projet, un adulte ne pourrait pas non plus subir une telle "thérapie" contre son gré et personne ne pourrait en faire la publicité ou en tirer profit. Ce texte, s’il était adopté, ferait du Canada l’un des pays "les plus progressistes au monde" dans ce domaine, a dit à la presse David Lametti, ministre de la Justice, en le présentant au Parlement.
 
Deux adultes ayant été contraints de suivre de pareilles thérapies pendant leur enfance ont témoigné sur ce qu’ils ont vécu. "Je suis une survivante des thérapies de conversion", a dit Erika, une personne trans. "Je suis prisonnière de mon corps à cause de ce que mon thérapeute m’a fait et je vis avec les conséquences tous les jours", a-t-elle dénoncé.
 
Son adoption au Parlement ne semble laisser aucun doute, même si le gouvernement libéral de Justin Trudeau est minoritaire à la Chambre des communes, car le Nouveau parti démocratique (gauche) a déjà annoncé son intention de le soutenir.
 
Le projet de loi précise que les thérapies de conversion causent des préjudices aux victimes mais également à la société, notamment parce qu’elles se fondent sur des mythes et stéréotypes qu’elles contribuent à propager au sujet de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, dont le mythe selon lequel l’orientation sexuelle et l’identité de genre peuvent et devraient être modifiées.
 
La loi proposée définit la "thérapie de conversion" comme "tout service, pratique ou traitement conçu pour transformer l’orientation sexuelle d’une personne afin de la rendre hétérosexuelle, rétablir l’identité de genre à celle qui correspond au sexe attribué à la naissance, ou réprimer ou réduire l’attraction sexuelle ou les comportements sexuels non hétérosexuels".
 
Selon une récente enquête officielle, 47 000 hommes canadiens appartenant à une minorité sexuelle ont été soumis à une thérapie de conversion.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2020
agence web