ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Brésil Présidentielle : l'élection de Bolsonaro serait une tragédie, selon le candidat de centre gauche. Revue de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
74, Avenue de Bourgogne
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
50 rue Hergé
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Brésil Présidentielle : l'élection de Bolsonaro serait une tragédie, selon le candidat de centre gauche

Brésil Présidentielle : l'élection de Bolsonaro serait une tragédie, selon le candidat de centre gauche

Samedi 15 septembre 2018 à 00h58
Catégories : MONDE, Revue de presse

Ciro Gomes, candidat de centre gauche en nette progression dans les sondages pour la présidentielle brésilienne, a affirmé mercredi que l'élection de Jair Bolsonaro, représentant de l'extrême droite en tête des intentions de vote, serait une "tragédie".

En deuxième position dans les derniers sondages sur le premier tour, avec 11 à 13%, loin derrière Jair Bolsonaro (24 à 26%), Ciro Gomes, 60 ans, a aussi réservé des piques à ses autres adversaires, notamment à gauche. Mais Bolsonaro reste sa cible préférée.
 
"Ce serait une tragédie pour la famille brésilienne de mettre ou pouvoir une personne intolérante et totalement hostile à la population noire, LGBT et aux femmes", a asséné Ciro Gomes, qui a fait campagne mercredi dans une zone commerçante du centre de Rio de Janeiro. "S'il gagne (...), je lui souhaiterai bonne chance, parce que je respecte la démocratie... Et après je fondrai en larmes", a-t-il ajouté, aux côtés de sa compagne Giselle Bezerra.
 
Ex-capitaine de l'armée brésilienne, Jair Bolsonaro, célèbre pour ses dérapages racistes ou homophobes et sa nostalgie affichée de la dictature militaire (1964-1985), a été poignardé en pleine rue jeudi dernier lors d'un bain de foule. Il est actuellement hospitalisé dans un état grave à Sao Paulo.
 
Cet attentat a été condamné à l'unanimité par l'ensemble des candidats, mais la trêve a été de courte durée.
 
Après s'être attaqué à celui qu'il a le plus chance d'affronter au second tour, Ciro Gomes a également continué son opération séduction à gauche, vers l'électorat orphelin de l'ex-président Luiz Inacion Lula da Silva, dont il a été ministre par le passé.
 
Incarcéré depuis avril pour corruption et déclaré inéligible par la justice électorale, Lula a définitivement renoncé à briguer un troisième mandat mardi, adoubant son colistier Fernando Haddad, ex-maire de Sao Paulo.
 
L'ex-président (2003-2010) était crédité de près de 40% dans les sondages, mais Ciro Gomes a dénoncé mercredi le culte de la personnalité dont il fait l'objet. "La gauche brésilienne est trop dépendante d'une personnalité extraordinaire, (...) mais ce dont elle a besoin, c'est d'un projet sérieux", a affirmé le candidat de centre gauche, bien implanté dans les régions pauvres du nord-est, principal fief électoral de Lula.
 
Ancien gouverneur du Ceara, Etat du Nord-est où sa famille joue un rôle politique depuis des décennies, Ciro Gomes a défini en quelques mots les priorités de son projet de gouvernement: "éducation, éducation, éducation et emploi".


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2018
agence web