ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Agenda de l'association ADHEOS. Revue de presse LGBT. Articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Agenda ADHEOS  ADHEOS à l'inauguration de l'exposition "LUTETIA 1945 le retour des Déportés" à Saintes

ADHEOS à l'inauguration de l'exposition "LUTETIA 1945 le retour des Déportés" à Saintes

Du Lundi 23 janvier 2017 à 18h30 au Samedi 28 janvier 2017 à 18h00
La salle Centrale, place de l'Echevinage à Saintes accueille du 23 au 28 janvier 2017 l'exposition itinérante des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation :

LUTETIA - 1945 - le retour des Déportés
 
INAUGURATION LUNDI 23 JANVIER 18H30 SALLE CENTRALE
 
Pour de nombreux déportés, l’hôtel Lutetia a constitué un moment important de leur retour en France. Comme le dira Gisèle Guillemot, « Notre deuxième vie a commencé là, dans ce lieu. Quand nous y sommes rentrés, nous n’étions que des matricules ; nous en sortions redevenus des citoyens. »
 
Pour la première fois, une exposition raconte l’histoire de ces quatre mois, du 26 avril à la fin du mois d’août 1945.
 
A travers quinze panneaux, elle aborde les différents aspects posés par l’accueil des rescapés. Comment le ministère des Prisonniers de guerre, Déportés et Réfugiés a-t-il fini par choisir, à Paris, un lieu d’accueil et de contrôle réservé aux Déportés ? Comment s’est faite la réquisition du Lutetia ? Qui faisait partie de l’encadrement ? Comment se sont mises en place l’équipe médicale, l’hôtellerie, l’équipe de militaires chargés du contrôle des arrivants afin d’écarter les faux déportés. Sans oublier les nombreuses associations de Résistants et les bénévoles qui se sont occupés de la logistique.
 
Le Lutetia, c’est aussi l’accueil des déportés étrangers : les enfants juifs du camp de Buchenwald, les Résistants polonais arrêtés en France, les Républicains espagnols faits prisonniers en 1940 et déportés à Mauthausen.
 
Si le Lutetia fut un lieu de retour à la vie, il fut aussi celui de la prise de conscience de l’ampleur de la tragédie par la population et surtout par les familles venues, chaque jour, attendre leurs proches et chercher des nouvelles. Dès l’arrivée des premiers déportés, le 26 avril 1945, commence alors l’angoissante attente.
 
Le bilan est terrible. 166 000 déportés de France, parmi lesquels 76 000 Juifs dont 11 000 enfants. 48 000 d’entre eux sont rapatriés en France, dont 3 000 Juifs. D’après les estimations de AFMD, un tiers va passer par le Lutetia.


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2021
agence web