ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : ADHEOS scandalisée et choquée par le jugement des prud'hommes de Paris or revue de presse LGBT et articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  ADHEOS scandalisée et choquée par le jugement des prud'hommes de Paris

ADHEOS scandalisée et choquée par le jugement des prud'hommes de Paris

Vendredi 08 avril 2016 à 14h08
Catégories : ADHEOS, Communiqués de presse

L’association ADHEOS est scandalisée par la décision de jugement du Conseil des prud'hommes de Paris qui considère que le terme de «PD» adressé à un coiffeur n'est pas homophobe car «il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles».
 
L'affaire a commencé en octobre 2014 par un SMS reçu par un jeune homme employé en période d'essai dans un salon de coiffure parisien. Envoyé par erreur par sa manager, le texto disait: «je ne garde pas (X l'employé,), je le préviens demain, on fera avec des itinérants en attendant, je ne le sens pas ce mec: c'est un PD, ils font tous des coups de putes», selon les faits rapportés par le jugement du 16 décembre 2015.
 
Pour ADHEOS, lire de tels propos et préjugés homophobes dans une décision de justice, en France en 2016, est particulièrement scandaleux et choquant.
 
Ce jury des prud’hommes de Paris, par son incompétence en matière d’homophobie, porte de fait atteinte au précieux travail et à l’honneur de cette vénérable institution que sont les prud’hommes en France.
 
ADHEOS demande publiquement aux responsables de ce jugement nauséabond leur démission immédiate de leur mandat électif de conseiller prud’homal.
 
ADHEOS demande également aux organisations syndicales et patronales dont sont issus les conseillers prud’homaux responsables de ce triste jugement homophobe et d’incompétence qui ne grandit pas leurs auteurs, de prendre toute leur responsabilité en suspendant immédiatement leurs éventuelles délégations et mandats de représentation de ces mêmes organisations.
 
ADHEOS considère qu’il n’est pas possible en France en 2016, au nom de la Justice française, de porter encore de tel jugement par un tribunal de notre République sans en tirer les leçons.
 
Aussi ADHEOS demande aux Ministre de la justice et au Ministre du Travail de mettre tout en œuvre afin que cette triste décision judiciaire ne se reproduise pas, en veillant notamment à l’accès à des formations adaptées et renforcées en matière de lutte contre l’homophobie pour tous les conseillers prud’homaux. 
 
  • Le Président d'ADHEOS, FREDERIC HAY


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web