ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : France Inter ou saisie CSA mais ADHEOS.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  ADHEOS saisit le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel suite à l'émission de France Inter "A l'écoute : coûte que coûte"

ADHEOS saisit le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel suite à l'émission de France Inter "A l'écoute : coûte que coûte"

Samedi 25 février 2012 à 00h00
Catégories : ADHEOS, Communiqués de presse

 De nombreux et nombreuses auditeurs ont alerté ADHEOS  sur deux émissions de France Inter « A l’écoute : coûte que coûte » diffusées les jeudi 26 janvier et mercredi 1er février 2012, à 12 heures 20, dans laquelle étaient tenus des propos « homophobes ».
Nous avons écouté ces deux émissions, nous avons également été choqués d’autant plus que rien n’indique qu’il s’agit d’une satire.
 
Au final, nous estimons que le résultat demeure trop souvent contraire au but recherché, renforçant les homophobes dans leurs convictions et créant un profond malaise de compréhension du véritable message auprès d’un grand nombre d’auditeurs de France Inter.
 
Notre association ADHEOS partage bien l’objectif de lutte contre l’homophobie que tente de réaliser maladroitement l’émission "A l'Ecoute Coûte que Coûte", mais nous ne partageons pas les conditions et moyens mis en œuvre par celle-ci.
 
En effet, nous soulignons que la loi sur l’audiovisuel oblige aussi les médias à respecter la dignité de la personne humaine. Nous estimons que l’émission "A l'Ecoute Coûte que Coûte", dans ses conditions de diffusion actuelles, ne le permet pas, en raison de :
 
  1.  L’absence d’un avertissement sur l’aspect satirique de celle-ci auprès des auditeurs de France Inter,
  2. L’aspect « médical » de l’émission pose un véritable problème de compréhension, tout en crédibilisant les propos « homophobes » tenus. Elle vient de faire l’objet d’une plainte d’un médecin pour « exercice illégal de la médecine et mise en danger d’autrui »
  3. La compréhension « au douzième degré » de cette nouvelle émission selon le propre service communication de France Inter cité sur l’article du site lequotidiendumedecin.fr n’est tout simplement pas possible dans les conditions de réception du message, pour un trop grand nombre d'auditeurs de France Inter...
 
Dès lors, notre demande, objet de notre saisine auprès du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, est de bien vouloir insérer, au début et / ou à la fin de toutes les émissions déjà produites et librement accessibles sur internet, ainsi qu’aux prochaines émissions "A l'Ecoute Coûte que Coûte" un message d’avertissement sur l’aspect satirique de celle-ci.
Pour mémoire, cette solution est déjà mis en œuvre dans l’audiovisuel, par la mention « réalisé avec trucage ».
Elle permettrait selon nous de clarifier suffisamment pour tous les auditeurs de France Inter les conditions de réception des propos tenus dans cette émission.
 


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web