ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : ADHEOS demande l'interdiction de territoire pour apologie de terrorisme de l'Imam tunisien Mokhtar Dallaly ainsi que ses complices tunisiens Madame Basma Araari et Monsieur Imed Jomni pour inaction judiciaire, revue de presse LGBT encore articles de presse LGBT.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  ADHEOS demande l'interdiction de territoire pour apologie de terrorisme de l'Imam tunisien Mokhtar Dallaly ainsi que ses complices tunisiens pour inaction judiciaire

ADHEOS demande l'interdiction de territoire pour apologie de terrorisme de l'Imam tunisien Mokhtar Dallaly ainsi que ses complices tunisiens pour inaction judiciaire

Mercredi 18 novembre 2020 à 10h23
Catégories : ADHEOS, Communiqués de presse

M. Gérald Darmanin,Ministre de l’intérieur,Ministère de l’Intérieur,Cabinet du Ministre,Place Beauvau 75008 PARIS
 
Monsieur le Ministre,
 
Nous attirons votre attention sur la situation en Tunisie qui se dégrade de jour en jour, le gouvernement tunisien démontrant son incapacité encore une fois à juguler les terroristes islamistes tunisiens sur son propre territoire …
Ainsi, un imam islamiste radicalisé tunisien, M Mokhtar Dallaly, justifie publiquement dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux la décapitation en France du professeur Samuel PATY. 
Ses propos traduits en français sont particulièrement graves, notamment je cite « lorsque notre prophète a été offensé par des caricatures de la part d’un professeur français qui a été décapité ensuite par un jeune homme Tchéchène beaucoup ont dénoncé cela (…) comme acte terroriste. Mes frères je souhaiterais préciser et clarifier que cela est légitime et autorisé selon la Charia (…) ».
 
Cette vidéo a été dénoncée par un militant libre penseur tunisien, M Wajdi Mehouachi qui s’offusquait publiquement de l’inaction du procureur de la république face à cette infame justification religieuse d’un imam radicalisé tunisien.
Sa réaction virulente sous forme de vidéo directement adressée au procureur n’est pas passée effectivement inaperçue… 
En effet Monsieur Wajdi Mehouachi a été condamné le 12 novembre 2020 à 2 ans de prison ferme, avec application immédiate, pour outrage à magistrat, en l’espèce le Procureur de la République Monsieur Imed Jomni, par la juge Madame Basma Araari à la 6 ème chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis.
 
Par contre, selon nos informations, aucune procédure judiciaire n’est à ce jour déclenchée contre les propos publics de l’imam Mokhtar Dallaly justifiant publiquement en Tunisie un acte terroriste en France !
 
Cette inaction de hauts responsables judiciaires tunisiens, si elle devait être confirmer, nous conduit à considérer ces derniers comme complices de fait des propos de l’imam Mokhtar Dallaly.
 
Il n’est pas besoin de vous rappeler les conséquences de ce discours de haine extrémiste justifiant l’inqualifiable au nom d’une religion, ou de l’inaction complice d’une justice tunisienne, notamment à travers des attentats réussis ou avortés contre la population française …
 
C’est pourquoi, nous vous demandons de veiller personnellement à ce que M. Mokhtar Dallaly ainsi que pour complicité de fait Mme Basma Araari et M. Imed Jomni, fassent tous les trois l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen (article L 211-2 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile) et que ces personnes soient l'objet d'une interdiction administrative du territoire considérant que leur présence en France constituerait une menace grave pour l'ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France (article L 214-2 du code précité).
 
Aussi, nous attendons une réponse de votre part suffisamment claire et forte afin de faire cesser ces appels publics à la justification d’actes terroristes à l’étranger ou en France et d’interdire de présence sur notre territoire cet imam tunisien radicalisé ainsi que ses complices judiciaires tunisiens par inaction, qui bafouent les droits de l’Homme.
 
Restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à notre respectueuse considération.
 
  • SOURCE FREDERIC HAY Président d'ADHEOS


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2020
agence web