ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Revue de presse LGBT car articles de presse LGBT encore Média gay.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  L'homosexualité devient un crime au Burundi

L'homosexualité devient un crime au Burundi

Samedi 25 avril 2009 à 00h00
Catégories : MONDE, Revue de presse

www.tetu.com/actualites/international/lhomosexualite-devient-un-crime-au-burundi-14518 Le président burundais a promulgué une loi qui fait de l'homosexualité un crime passible de deux ans de prison. Ce petit pays d'Afrique de l'Est devient ainsi le 39e Etat africain à pénaliser l'homosexualité.
 
 Le président burundais Pierre Nkurunziza a promulgué, mercredi 22 avril, une loi criminalisant l'homosexualité, ont annoncé 63 organisations burundaises et internationales de défense des droits de l'homme ce samedi. Le Burundi, petit pays d'Afrique de l'Est, devient ainsi le 39e Etat africain à pénaliser l'homosexualité.
 
 
«Au regard du nouveau code pénal, promulgué par le président Pierre Nkurunziza le 22 avril, les pratiques sexuelles entre personnes du même sexe deviennent illégales pour la première fois dans l'histoire du Burundi», indique le communiqué, qui appelle le chef de l'Etat à revenir sur sa décision.
 
Jusqu'à deux ans de prison
Le texte diffusé par Human Rights Watch précise qu'au regard de cette nouvelle loi, l'homosexualité est désormais passible de trois mois à deux ans de prison. «Le Burundi a, de manière décevante, fait un pas en arrière en légalisant la discrimination», a estimé dans le communiqué le responsable de la section des Droits LGBT pour Human Rights Watch.
 
«Le gouvernement s'est réfugié derrière la "coutume" et la "culture" pour justifier cette mesure répressive, mais il ne peut y avoir de justification à la privation d'une partie des Burundais de leurs droits fondamentaux», ajoute l'association, qui note par ailleurs dans un article sur son site internet que «cette loi discriminatoire viole des droits fondamentaux et entrave la prévention du sida».
 
Interrogée par l'AFP, une source de la présidence a confirmé la promulgation de la loi, qui n'a fait l'objet d'aucune communication officielle.
 
La promulgation de ce texte de loi était attendue après le vote décisif de l'assemblée nationale, mi-mars, qui avait adopté le texte à la quasi-unanimité à la suite de la manifestation de 10 à 20.000 person, en faveur de cette loi. Le nouveau code pénal consacre par ailleurs l'abolition de la peine de mort au Burundi et intègre des dispositions de droit international contre le génocide, les crimes contre l'humanité et de guerre, ainsi que la torture. 
 


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web