ASSOCIATION LGBT MILITANTE & FRIENDLY, POITOU-CHARENTES
Thèmes associés : Revue de presse LGBT où articles de presse LGBT ou Média gay.

Saintes
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
La Rochelle
21 rue de la Sardinerie
17000 La Rochelle - Contact
Angoulême
5 Bd Berthelot
16000 Angoulême - Contact
|
Accueil  Actualités  Angoulême : en prison pour des actes d'homophobie

Angoulême : en prison pour des actes d'homophobie

Jeudi 05 novembre 2009 à 00h00
Catégories : FRANCE, Revue de presse

 JUSTICE. Deux à quatre ans de prison pour deux frères et un cousin
 
 La sortie de trois détenus, hier, du palais de justice, a déclenché quelques cris et quelques pleurs. Ces trois hommes venaient d'être condamnés à deux et quatre ans de prison ferme pour des violences commises en réunion en raison de l'orientation sexuelle des victimes. Deux des trois prévenus juraient leurs grands dieux qu'ils n'y étaient pour rien. Le tribunal en a jugé autrement et certains membres de leurs familles, venues les soutenir, ont fait part de leur réprobation. Une fois les fourgons de police et de gendarmerie éloignés, le calme est revenu.
 
 
Au jardin vert
 
Les faits incriminés remontent au 20 décembre dernier et ont pour cadre le jardin vert à Angoulême. La victime l'explique : il s'y promène le soir pour faire des rencontres. Ce soir-là, il fumait une cigarette quand il a été accosté par Joé Lefleur, un jeune de 20 ans, domicilié à Saint-Yrieix, membre d'une famille du voyage sédentarisée. « J'avais bu. C'est l'alcool qui a fait ça. Je n'aurais pas dû. Je m'excuse », explique un peu maladroitement le jeune homme.
 
Il reconnaît avoir asséné un premier coup-de-poing dans le nez de sa victime, pourtant bien plus grande et forte que lui, et qui a entraîné une fracture du nez. Comme il répliquait, trois autres hommes, sans doute cachés, lui ont sauté dessus. Il est tombé au sol et là, il a été roué de coups. Il est aussi délesté de ses clés de voiture et de son téléphone portable.
 
Sérieusement touché, il parvient, quand même, à rejoindre l'esplanade du lycée Guez-de-Balzac où il s'évanouit. « Je me suis réveillé dans le véhicule des pompiers. » Il retrouvera, plus tard, sa voiture avec les quatre pneus crevés. Parallèlement, deux autres hommes sont pris à partie par le quatuor. Joé Lefleur reconnaît avoir uriné sur les chaussures d'un des hommes. Un autre encore est entraîné dans un endroit particulièrement sombre du jardin public. Mais l'un de ses accompagnateurs, trébuche et tombe. La victime saisit l'opportunité pour s'enfuir.
 
Pour s'amuser
 Les policiers parviendront à identifier les auteurs de l'agression et à interpeller Joé Lefleur, son frère Frédéric, dit Teddy, dit le Taureau, âgé de 24 ans et leurs deux cousins, un mineur et Dany Maille, 21 ans. Le premier reconnaît sa participation. « On voulait aller en boîte, mais on n'avait pas d'argent. Alors on est passé par le jardin vert pour s'amuser... »
 
La victime reconnaît les deux autres prévenus comme étant les auteurs de l'agression. Par l'intermédiaire de Me Virginie Barraud Le Boulc'h, il réclame environ 3 200 E de dédommagement.
 
Sébastien Piffeteau, pour le ministère public, requiert quatre ans pour Joé qui a avoué et cinq ans pour les deux autres. « Ils ont eu un comportement de meute. Ils ont fait preuve d'une haine bestiale, primaire alors qu'ils appartiennent à une communauté qui fait régulièrement l'objet de discrimination. »
 
Me Audrey Berneron demanda la clémence pour Joé. Tandis que Me Jean-François Changeur, pour Frédéric Lefleur et Dany Maille, plaida la relaxe en expliquant que les victimes avaient peut-être reconnu les auteurs lors des tapissages, « mais ils se ressemblent tous beaucoup ! »
 
Le tribunal a revu les réquisitions à la baisse en condamnant Joé à deux ans et son frère et son cousin à quatre années d'emprisonnement avec maintien en détention pour les trois hommes.
 
  •  Source Sud Ouest


Adhéos
Association d'Aide,
de Défense Homosexuelle,
pour l'Égalité des Orientations
Sexuelles
Icone de Facebook
LGBT fonds dotation lgbt Plan du site | Mentions légales | © Adhéos 2019
agence web